on verra bien si l’on ne vient pas de préparer, pour plus tard, le plus retentissant des désastres. Mais voici Dreyfus devant le conseil de guerre. And it is voluntarily that I expose myself. His hand is betrayed by absurd means. C’est un crime d’avoir accusé de troubler la France ceux qui la veulent généreuse, à la tête des nations libres et justes, lorsqu’on ourdit soi-même l’impudent complot d’imposer l’erreur, devant le monde entier. Ah ! And, without my wanting to repeat a partially known story here, the commander of Paty de Clam enters the scene, as soon as a first suspicion falls on Dreyfus. Yes ! Son œuvre, la culpabilité de Dreyfus, était en péril, et il a voulu sûrement défendre son oeuvre. Zola's argument appeared on the front page of the Parisian daily L’Aurore in the form of an open letter to the President of the Republic. M. Mathieu Dreyfus dénonça le commandant Esterhazy comme le véritable auteur du bordereau, au moment où M. Scheurer-Kestner allait déposer, entre les mains du garde des Sceaux, une demande en révision du procès. Et c’est de cette sérénité confiante dont il est si cruellement puni. Le colonel Sandherr était mort, et le lieutenant-colonel Picquart lui avait succédé comme chef du bureau des renseignements. Le huis clos le plus absolu est exigé. Je l’ai démontré d’autre part : l’affaire Dreyfus était l’affaire des bureaux de la guerre, un officier de l’état-major, dénoncé par ses camarades de l’état-major, condamné sous la pression des chefs de l’état-major. Est-ce donc vrai, les choses indicibles, les choses dangereuses, capables de mettre l’Europe en flammes, qu’on a dû enterrer soigneusement derrière ce huis clos? Le commandant du Paty de Clam arrête Dreyfus, le met au secret. Et, sans que je veuille refaire ici une histoire connue en partie, le commandant du Paty de Clam entre en scène, dès qu’un premier soupçon tombe sur Dreyfus. C’est lui qui imagina de dicter le bordereau à Dreyfus; c’est lui qui rêva de l’étudier dans une pièce entièrement revêtue de glaces; c’est lui que le commandant Forzinetti nous représente armé d’une lanterne sourde, voulant se faire introduire près de l’accusé endormi, pour projeter sur son visage un brusque flot de lumière et surprendre ainsi son crime, dans l’émoi du réveil. Le premier conseil de guerre a pu être inintelligent, le second est forcément criminel. We were told about fourteen counts: we only find one in the end, that of the slip; and we even learn that the experts disagreed, that one of them, Mr. Gober, was shaken up militarily, because he allowed himself not to conclude in the desired direction. Il soumit donc ses soupçons à ses supérieurs hiérarchiques, le général Gonse, puis le général de Boisdeffre, puis le général Billot, qui avait succédé au général Mercier comme ministre de la Guerre. That a man could have been convicted on this act is a miracle of iniquity. We do not yet know their interrogations, but it is certain that not all of them had charged him; and it should be noted, moreover, that all belonged to the offices of the war. Qu’on ose donc me traduire en cour d’assises et que l’enquête ait lieu au grand jour ! (Résumé de Wikipedia) "J'accuse!" Livre audio complet : "J'accuse !" And it is still a crime to have relied on the filthy press, to have allowed oneself to be defended by all the scoundrel of Paris, so that this is the scoundrel who triumphs insolently, in the defeat of law and simple probity. A ridiculous room, yes, perhaps the room where it is a question of small women, and where it is spoken of a certain D ... who becomes too demanding: some husband doubtless finding that he was not paid for his pretty expensive woman. J’accuse le général de Boisdeffre et le général Gonse de s’être rendus complices du même crime, l’un sans doute par passion cléricale, l’autre peut-être par cet esprit de corps qui fait des bureaux de la guerre l’arche sainte, inattaquable. all that has been agitated there about insanity and foolishness, crazy imaginations, practices of low police, mores of inquisition and tyranny, the good pleasure of some braided men putting their boots on the nation, entering it in the throat his cry of truth and justice, under the pretext liar and sacrilege of reason of State! So we were looking around the house, examining the scriptures, it was like a family affair, a traitor to be caught in the offices themselves, to expel him. Puis, tout d’un coup, il paye d’audace, il étonne Paris par la violence de son attitude. What a sweep the Republican government should give in this Jesuit, as General Billot himself calls them! and it is all the more odious and cynical that they lie with impunity without being able to convince them. Likewise for Lieutenant-Colonel Picquart, who, out of a feeling of high dignity, did not want to publish General Gonse's letters. A traitor would have opened the border to the enemy to lead the German emperor to Notre Dame, that we would not take closer measures of silence and mystery. Et le beau résultat de cette situation prodigieuse est que l’honnête homme, là-dedans, le lieutenant-colonel Picquart, qui seul a fait son devoir, va être la victime, celui qu’on bafouera et qu’on punira. J'ACCUSE Émile ZOLA. Qu’un homme ait pu être condamné sur cet acte, c’est un prodige d’iniquité. J'accuse - L'affaire Dreyfus ... Lettre d'une inconnue de Stefan Zweig avec le texte, version intégrale, voix uniquement. Et ces gens-là dorment, et ils ont des femmes et des enfants qu’ils aiment ! The trial received an enormous amount of publicity in France and abroad. Texte complet de l'article J'Accuse...! La révision du procès, mais c’était l’écroulement du roman- feuilleton si extravagant, si tragique, dont le dénouement abominable a lieu à l’île du Diable! And the instruction was made thus, as in a chronicle of the XVth century, in the middle of the mystery, with a complication of fierce expedients, all this based on a single childish charge, this imbecile slip, which was not only a vulgar treason, which was also the most impudent of the swindles, because the famous secrets delivered were almost all worthless. Un traître aurait ouvert la frontière à l’ennemi pour conduire l’empereur allemand jusqu’à Notre-Dame, qu’on ne prendrait pas des mesures de silence et de mystère plus étroites. Encore une fois, il ne peut revenir innocent sans que tout l’état-major soit coupable. It's a lie ! Que de gens je connais qui, devant une guerre possible, tremblent d’angoisse, en sachant dans quelles mains est la défense nationale ! Mes nuits seraient hantées par le spectre de l’innocent qui expie là-bas, dans la plus affreuse des tortures, un crime qu’il n’a pas commis. First, behind the scenes, Lieutenant-Colonel du Paty de Clam who engineered everything, who drove everything. But here is Dreyfus before the council of war. This is what he could not allow. It is only today that the business begins, since today only the positions are clear: on the one hand, the culprits who do not want the light to be shed; on the other, the vigilantes who will give their lives to make it happen. » [N 1] est le titre d'un article rédigé par Émile Zola au cours de l'affaire Dreyfus et publié dans le journal L'Aurore du 13 janvier 1898 [1], n° 87, sous la forme d'une lettre ouverte au président de la République française, Félix Faure. But, while he was digging on his side, there were serious facts going on at the general staff. You appear radiant in the apotheosis of this patriotic celebration that the Russian alliance has been for France, and you are preparing to preside over the solemn triumph of our Universal Exhibition, which will crown our great century of work, truth and freedom. Décidément, les tribunaux militaires se font une singulière idée de la justice. And what a nest of low intrigue, gossip and squandering, has become this sacred asylum, where the fate of the fatherland is decided! My duty is to speak, I don't want to be an accomplice. J’abrège, car ce n’est ici, en gros, que le résumé de l’histoire dont les brûlantes pages seront un jour écrites tout au long. Je ne connais pas de plus grand crime civique. Then, all of a sudden, he paid off, he surprised Paris with the violence of his attitude. Et c’est ici que le commandant Esterhazy paraît. And, since then, his responsibility has only grown, he has taken responsibility for the crime of others, he is as guilty as the others, he is more guilty than them, because he was the master of doing justice , and he did nothing. J'attends. Ah! En portant ces accusations, je n’ignore pas que je me mets sous le coup des articles 30 et 31 de la loi sur la presse du 29 juillet 1881, qui punit les délits de diffamation. I suspect you have no power in this matter, that you are the prisoner of the Constitution and those around you. Le bordereau était depuis quelque temps déjà entre les mains du colonel Sandherr, directeur du bureau des renseignements, mort depuis de paralysie générale. Der Brief erschien am 13. J'accuse...!, d'Émile Zola: Le manifeste de Zola publié durant l'affaire Dreyfus (texte intégral avec introduction et commentaire critique) (pamphlets et manifestes historiques) (French Edition) Dès lors, le duel va avoir lieu entre le lieutenant-colonel Picquart et le lieutenant-colonel du Paty de Clam, l’un le visage découvert, l’autre masqué. C’est un procès de famille, on est là entre soi, et il faut s’en souvenir : l’état-major a voulu le procès, l’a jugé, et il vient de le juger une seconde fois. He even begged them, he told them how unpolitical their deadlines were, in front of the terrible storm which was piling up, which was to break out, when the truth was known. Who says discipline says obedience. Tout cela n’a été fait que pour cacher le plus saugrenu des romans-feuilletons. I simply state that the commander of Paty de Clam, responsible for investigating the Dreyfus affair, as judicial officer, is, in order of dates and responsibilities, the first culprit of the appalling miscarriage of justice that has been committed. It was he who imagined dictating the slip to Dreyfus; it was he who dreamed of studying it in a room entirely covered with ice; it is him that the commander Forzinetti represents us armed with a deaf lantern, wanting to be introduced near the sleeping accused, to project on his face a sudden flood of light and thus to surprise his crime, in the alarm of the alarm clock . The Bordereau (1894): Text in English and French, Interrogation of Alfred Dreyfus (Oct.-Nov. 1894), Dreyfus in His Own Words: My Court Martial, Dreyfus Letter to Minister Dupuy Proclaiming His Innocence (Jan. 26, 1895), "J'accuse" by Emile Zola (Texts in English and French), Testimony of Alfred Dreyfus (1899 Court-Martial). Quel coup de balai le gouvernement républicain devrait donner dans cette jésuitière, ainsi que les appelle le général Billot lui-même ! Trois ans se sont passés, beaucoup de consciences restent troublées profondément, s’inquiètent, cherchent, finissent par se convaincre de l’innocence de Dreyfus. Un conseil de guerre vient, par ordre, d’oser acquitter un Esterhazy, soufflet suprême à toute vérité, à toute justice. Quant aux gens que j’accuse, je ne les connais pas, je ne les ai jamais vus, je n’ai contre eux ni rancune ni haine. C’est un crime d’avoir accusé de troubler la France ceux qui la veulent généreuse, à la tête des nations libres et justes, lorsqu’on ourdit soi-même l’impudent complot d’imposer l’erreur, devant le monde entier. I finally accuse the first council of war of having violated the law, by condemning an accused on a room which has remained secret, and I accuse the second council of war of having covered this illegality, by order, by committing in turn the legal crime of knowingly acquitting a culprit. Il s’était engagé, il était compromis. He decided not to rest on his laurels, and in 1898 published a scathing accusation, aptly entitled “J’accuse” (I accuse) on the front page of the newspaper L’Aurore. Ces pages ont paru dans L'Aurore, le 13 janvier 1898. on verra bien si l’on ne vient pas de préparer, pour plus tard, le plus retentissant des désastres.Mais cette lettre est longue, monsieur le Président, et il est temps de conclure. "J'accuse", an argument by novelist Emile Zola that Dreyfus was wrongfully convicted, was published on January 13, 1898. A partir de ce moment, c’est lui qui a inventé Dreyfus, l’affaire devient son affaire, il se fait fort de confondre le traître, de l’amener à des aveux complets. Isn't the superior idea of discipline, which is in the blood of these soldiers sufficient to undermine their power of equity? Et c’est un crime encore que de s’être appuyé sur la presse immonde, que de s’être laissé défendre par toute la fripouille de Paris, de sorte que voilà la fripouille qui triomphe insolemment, dans la défaite du droit et de la simple probité. Nous ignorons encore leurs interrogatoires, mais il est certain que tous ne l’avaient pas chargé ; et il est à remarquer, en outre, que tous appartenaient aux bureaux de la guerre. Il est l’affaire Dreyfus tout entière; on ne la connaîtra que lorsqu’une enquête loyale aura établi nettement ses actes et ses responsabilités. Et l’on a même vu, pour le lieutenant-colonel Picquart, cette chose ignoble : un tribunal français, après avoir laissé le rapporteur charger publiquement un témoin, l’accuser de toutes les fautes, a fait le huis clos, lorsque ce témoin a été introduit pour s’expliquer et se défendre. And to be sure, it is enough to study carefully the indictment read before the court martial. In Paris, the truth worked, irresistible, and we know how the expected storm broke out. These, then, are the facts that explain how a miscarriage of justice may have been committed; and the moral proofs, Dreyfus's fortune, the absence of reasons, his continual cry of innocence, finish showing him as a victim of the extraordinary imaginations of the commander of Paty de Clam, of the clerical environment where he was, hunting down "dirty Jews", which dishonors our times. Je n’ai qu’une passion, celle de la lumière, au nom de l’humanité qui a tant souffert et qui a droit au bonheur. "J'accuse!" I accuse General de Pellieux and Major Ravary of having carried out a rascal investigation, by which I mean an investigation of the most monstrous partiality, of which we have, in the report of the second, an imperishable monument of naive audacity. On va jusqu’à dire que c’est lui le faussaire, qu’il a fabriqué la carte-télégramme pour perdre Esterhazy. From that moment, it was he who invented Dreyfus, the affair became his business, he made a point of confusing the traitor, of bringing him to complete confessions. enregistrement : Audiocite.net lu par Ka00 Ce livre audio a été enregistré par l'association Audiocite.net. (französisch für Ich klage an !) Elle s’adesse au p ésident de la Répu li ue, Félix Faure, et a été diffusée par le journal L’Aurore le 13 janvier 1898. dans quel but ? Nous ignorons encore leurs interrogatoires, mais il est certain que tous ne l’avaient pas chargé ; et il est à remarquer, en outre, que tous appartenaient aux bureaux de la guerre. ZOLA : Commentaire de J'accuse L'aurore (1898) Introduction J'accuse ! Aujourd'hui sur Rakuten, 45 J Accuse Zola vous attendent au sein de notre rayon . Tout au plus, les sent-on céder aux passions religieuses du milieu et aux préjugés de l’esprit de corps. General Billot suggested the judges by his statement, and they judged as they should go to the fire, without reasoning. Extrait du 6ème album de J'accuse de Damien Saez Le titre de ce morceau éponyme de l'album est une référence au célèbre texte d'Emile Zola : “J'accuse” https://genius. pourquoi ? I accuse the war offices of having carried out in the press, particularly in L’Éclair and L’Écho de Paris, an abominable campaign, to mislead public opinion and cover up their fault. Ma protestation enflammée n’est que le cri de mon âme. Et le lieutenant-colonel Picquart fut envoyé en mission, on l’éloigna de plus en plus loin, jusqu’en Tunisie, où l’on voulut même un jour honorer sa bravoure, en le chargeant d’une mission qui l’aurait sûrement fait massacrer, dans les parages où le marquis de Morès a trouvé la mort. But there are secrets that it is good to have surprised. J’accuse le général de Pellieux et le commandant Ravary d’avoir fait une enquête scélérate, j’entends par là une enquête de la plus monstrueuse partialité, dont nous avons, dans le rapport du second, un impérissable monument de naïve audace. He runs to Madame Dreyfus' house, terrorizes her, tells her that, if she speaks, her husband is lost. Et nous avons donc vu le général de Pellieux, puis le commandant Ravary, conduire une enquête scélérate d’où les coquins sortent transfigurés et les honnêtes gens salis. Un homme néfaste a tout mené, a tout fait, c’est le lieutenant-colonel du Paty de Clam, alors simple commandant. Je me doute de l’écroulement qui doit avoir lieu dans l’âme de M. Scheurer-Kestner, et je crois bien qu’il finira par éprouver un remords, celui de n’avoir pas agi révolutionnairement, le jour de l’interpellation au Sénat, en lâchant tout le paquet, pour tout jeter à bas. Au début, il n’y a donc, de leur part, que de l’incurie et de l’inintelligence. et cela est d’autant plus odieux et cynique qu’ils mentent impunément sans qu’on puisse les en convaincre. Des témoignages le montrent d’abord affolé, prêt au suicide ou à la fuite. Non! Pour votre honneur, je suis convaincu que vous l’ignorez. Ils ameutent la France, ils se cachent derrière sa légitime émotion, ils ferment les bouches en troublant les cœurs, en pervertissant les esprits. Remarquez que le général Billot n’était compromis dans rien, il arrivait tout frais, il pouvait faire la vérité. He was committed, he was compromised. we will soon find them both before civil justice. cette première affaire, elle est un cauchemar, pour qui la connaît dans ses détails vrais ! Je dis que ceci est un crime de plus et que ce crime soulèvera la conscience universelle. Il y a deux victimes, deux braves gens, deux coeurs simples, qui ont laissé faire Dieu, tandis que le diable agissait. So there was only the slip, on which the experts had not agreed. Le premier conseil de guerre a pu être inintelligent, le second est forcément criminel. certes, oui, l’armée qui se lèverait à la première menace, qui défendrait la terre française, elle est tout le peuple, et nous n’avons pour elle que tendresse et respect. Quand cette minute fut passée, il était déjà trop tard. The preconceived opinion they brought to their seat, is obviously this: Dreyfus was convicted of the crime of treason by a court martial, so he is guilty; and we, the war council, cannot declare him innocent; we know that to admit Esterhazy’s guilt would be to proclaim Dreyfus’s innocence. J'accuse est le titre d'un article rédigé par Émile Zola lors de l'affaire Dreyfus et publié dans le journal L'Aurore du 13 janvier 1898 sous forme d'une lettre ouverte au Président de la République Félix Faure. And the beautiful result of this prodigious situation is that the honest man in there, Lieutenant-Colonel Picquart, who alone has done his duty, will be the victim, the one who will be flouted and punished. There were also reports of twenty-three officers who had come to overwhelm Dreyfus with their testimony.